*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

08/12/2016

Retour sur le Marathon de Salon

posté à 20h23

Cela fait déjà presque un mois que l’événement a eu lieu mais voilà un résumé du marathon de Salon de Provence qui s’est déroulé le dimanche 13 novembre dernier.

Il s’agit d’un marathon atypique puisque les organisateurs ont insisté sur son caractère unique avec son tracé empruntant les routes et chemins de la base aérienne de l’Ecole de l’Air :

passage exceptionnel au milieu des avions et autres aéronefs tout en alignant les foulées sur la piste d’envol !

Ce marathon était possible en relais de 4, ou alors à 2 sur un semi-marathon et bien évidemment seul pour ceux qui n’ont pas d’amis. L’organisation à la rigueur militaire a bien fait les choses avec des bus pour amener/ramener les relayeurs aux 3 points intermédiaires. Sans compter la gestion des sacs vestiaires « au poil », les 8 ravitaillements sur le parcours et un superbe T-shirt de marque offert à chaque participant.

 

Plusieurs vitrollais ont fait le déplacement ce dimanche sur les 3 formats d’épreuve (résultats sur le site de KMS pour les plus curieux). De mon côté, je n’ai pas d’ami, du coup je m’aligne sur les 42,195km de l’épreuve solo comme 1300 autres bipèdes.

Départ 9H00, suivi 15min plus tard par les relais x 2 et encore 15min de décalage pour lâcher la meute des relais x 4.

 

C’est mon premier marathon « sec » et je ne sais pas trop à quoi m’attendre…faut-il aller faire 180km de vélo avant ??

 

Petit discours, une minute de silence et une Marseillaise vibrante entonnée tous ensemble pour se remémorer les attaques de l’année passée et le départ est donné. Objectif 3H00, soit 4’15’’ au km.

 

Ça frotte un peu sur le premier km, ça accélère franchement sur le deuxième (sous les 4’00, pas bon, pas bon). Je me concentre sur mon rythme et fais abstraction des coureurs qui me doublent. Il faut tenir sur la durée, objectif 3H00, ne pas se griller, objectif 3H00.

 

10iem km, on pénètre dans l’enceinte militaire de l’Ecole de l’Air. C’est grisant de courir au milieu des avions. Un petit groupe de 6 coureurs s’est formé comportant 2 vitrollais : Stéphane Viloria et moi. Le rythme est bon, les différentes Garmin sonnant à l’unisson les passages au km : ça tourne en 4’10’’ environ. Objectif 3H00, je suis dans le tempo, objectif 3H00.

 

Au 18iem km, le groupe se disloque et je me retrouve en tête, blotti dans la foulée aérienne d’un pompier de Salon. On échange les relais en bonne entente mais au 26iem km il me dépose et prend le large rapidement. J’ai bien envie de suivre mais une petite voix se fait entendre : « objectif 3H00, attention au coup de barre, objectif 3H00 ». Du coup je prends sur moi et laisse filer mon pompier.

 

Le célèbre mur du 30iem approche, mais finalement je ne vois rien venir. Retour vers l’Ecole de l’Air, la piste d’atterrissage est avalée en maintenant  une cadence identique. 36iem km, …, 39iem km, je sors de la base pour remonter vers le centre de Salon de Provence.

 

Coup d’œil au poignet : les minutes s’égrènent mais il en reste encore beaucoup avant que les trois heures ne s’affichent sur l’écran…à moins d’une très grosse défaillance, l’objectif sera rempli. Et tout va bien, je n’ai mal nulle part, le palpitomètre est stable, la foulée régulière, bref tous les paramètres moteurs sont au vert et il reste même du carburant (j’ai pioché à chaque ravitaillement pour maintenir les réserves de glucides).

 

40iem km, je double la deuxième femme qui trottine, un masque de douleur sur son visage, les yeux rivés sur le sol un mètre devant elle. 41iem km, je reprends « mon » pompier qui marche, les jambes tétanisées par les 40000 chocs encaissés. 42iem km et virage vers la place Morgan, l’arche d’arrivée passe au-dessus de ma tête en même temps que je coupe l’effort et le chrono : 2H54’, « good job » dirait un de mes collègues !

 

Zou, voilà la saison sportive 2016 qui s’achève sur une note joyeuse…et pleine d’optimisme pour 2017 ! Mais ce qui est sur, c’est que le prochain marathon, ce sera après de la natation et du vélo, c’est bien plus rigolo !

 

 


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen 58... la suite !
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon


» Consulter les archives

RSS