*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

12/09/2017

Evergreen 58... la suite !

posté à 18h45

Bon pour être complet, voici le récit d'Agnès, la troisième vitrollaise alignée au départ de ce triathlon hors du commun :

"

Nous y sommes, la semaine de mon premier triathlon.

En discutant à gauche, à droite, j’ai compris que je n’avais pas choisi le plus simple, pas grave c’est plus fun, quitte à souffrir autant souffrir sur un beau….

C’est déjà la loose me voila à avoir mal à la gorge avec de la fièvre dès le lundi.

Évidemment je suis suspectée de développer le syndrome pré-compétition bien connu des sportifs...ouf, la perte de ma voix écartera ce diagnostique et ravira mon entourage pour ce silence :-)

Nous voila samedi, nous partons pour Chamonix, pas très sereine au vu de la météo attendue et de mon état, pas grave nous verrons bien.

Au final pas de surprise, un déluge s’abat sur Chamonix, un froid de canard, pinaise le doute s’installe...j'entends que l’eau est à 11 degrés, qu’il se peut que la nat soit remplacée par de la course à pied, hey cela serait bien, ça !!!

oula je me reprends vite fait….pas la peine de penser à ça, restons concentrée sur le fait que je vais faire un triathlon et que je vais me geler. Je n’ai pas à paniquer, je les connais déjà ces disciplines c’est juste qu’habituellement il y a un délai de 24h entre :-) un détail quoi !!

La nuit se passe, le réveil aussi, pas de pluie, du froid mais bon c’était prévisible, direction la navette pour le lac de Champex (en Suisse).

Heureusement que c’est beau car je me suis demandée pourquoi j'avais eu cette idée….encore une pulsion non contrôlée devant mon ordi à vouloir tout faire !!! bref, cela ne sert plus à rien d’y penser…

Dernieres Nouvelles : la mauvaise est que la nat est maintenue car l’eau est à 12,8 degrés et la bonne c’est que nous ne faisons que 750 m, me voilà ravie de me jeter dans des glaçons. Je ne comprendrais jamais le cerveau humain !!!!

Je mime Olivier et Benoît à l'échauffement, ils agitent les bras, je fais pareil, ils disent de mettre 2 bonnets , je le fais aussi, même si je me retrouve la tête écrasée dedans à n’entendre qu’un mot sur 2 des différentes conversations.

Aye , on nous appelle, le départ se fera dans l’eau, pas de départ lancé sur la berge comme j'ai pu le voir dans les vidéos, ouf tant mieux….

Les arbitres font descendre les athlètes en première ligne, ils nous disent que dès que la cloche retentit il faut se mettre à nager…. certains sont à l’eau et la cloche sonne déjà…..euhhhh les gars, je veux bien nager mais je suis encore sur la terre moi !!!

Ok, ni une ni deux, je descends dans l’eau, pas le temps de réfléchir à la température, plus vite partie, plus vite arrivée !!

Olala, je suis étonnée de voir des bulles, des pieds autour de moi, c’est donc ça dont parlent les nageurs , vu mon niveau à la nage , je n avais jamais encore connu cela et oui en général je suis un peu seule !!! je profite de cet instant, ça me booste mais pas longtemps….j’aperçois un gars qui me double en brasse, je me dis que c’est peut être le froid qui me fait avoir des hallucinations ou que j ai trop de buée dans mes lunettes, je décide de m’arreter et de les rincer, hélas pour moi il est bien en brasse, pas grave je continue, toujours des bulles , des pieds, c’est bon signe on est plusieurs à être nuls c’est cool..

Aye notre tour de cryotherapie est terminé, je n’ai plus de mains ni de pieds, merci à l'orga d’avoir eu pitié des nageurs comme moi qui auraient mal vécu le fait de rester 40 min dans l’eau froide,

Aller premier reset, il faut pédaler à présent, on se déshabille enfin on essaye, on s habille, sans rien oublier, on prend le temps, sous l œil bien veillant de Nicolas qui me dit de ne pas m’agiter et c’est parti !!

Ouahhh quel parcours magnifique, cela a été un régal du début à la fin, je double, je me fais doubler, peu importe, l’essentiel est d’être là, niveau classement je ne sais pas où je suis, je discute et encourage ceux que je croise, on s amuse dans la même galère, c’est marrant.

Les pentes sont impressionnantes, certains gars montent en zig zag, il y a de tout, de quoi bien envoyer sur les parties roulantes, une route nickel, des Lamborghini qui te doublent, des spectateurs chaleureux, une météo honorable et un paysage à couper le souffle.

Me voila arrivée à Chamonix, vélo ok, je suis les indications de l’arbitre, je crois qu’il a bien vu que j’étais perdue, je lui fais repeter les choses au moins 10 fois….bref le nécessaire est fait, je me présente pour verification du matériel de CAP, je négocie pour garder mes mitaines en guise de gants et mon coupe vent en guise de veste imperméable, on m’annonce 7 eme femme, ah bon, ben c’est cool !!!!

2 eme reset, va falloir courir à présent et dans la montagne, ça je sais faire;-).

Je me mets sur mon rythme, voila que je rattrape des gens, au bout de 2 km, il faut grimper, je double un gars qui m’engueule en me disant que je devrais marcher au lieu de courir car la course etait longue, je m’exécute de tte manière le terrain ne permettait pas de faire autrement, je monte de cailloux en cailloux , hummm comme c’est chouette d’évoluer la dedans…. tiens voila que je double la 6 eme femme…. je continue sur mon rythme en me disant comme chaque fois, plus vite je monte, plus vite je descends…. me voila à doubler des hommes des femmes, apparemment les personnes ne sont pas habituées à ce type de terrain, je continue ainsi jusqu’en haut pour pouvoir vite descendre, la descente est marrante, pas trop boueuse, les randonneurs et les bénévoles sont sympathiques, les ravitos de là-haut sont étranges, car avoir du reblochon en en-cas n’est pas courant ;-)

Me voila à doubler aussi en descente, il est de plus en plus difficile de rattraper quelqu un.

Oh !! mais qui je vois sur le coté, un Olivier, pas l’arbre mais bien mon Olivier, chouette cela signifie que je ne suis pas loin de l’arrivée , fausse joie, il est en forme le cochon il est remonté haut pour me voir, j’en ai encore pour un 1/4 d'heure :-/. Je continue ma course en papotant avec lui, il me raconte sa superbe course, ça fait du bien de le voir mais je ne veux pas qu il courre à coté de moi de peur d’ être disqualifiée.

Yes, nous y sommes, un dernier tour de piste et c’est fini.

Pinaise, je suis enfin une triathlète et cette fois dans une seule et même journée !!! cool !!!

Cerise sur le gâteau, on m'annonce 2 eme femme et 22 eme au général, ben ça alors !!! qui aurait cru ?

Vraiment une chouette journée en bonne compagnie, merci aux frères Gonard pour leur soutien et conseils,

Une phrase me vient en tête pour résumer ce triathlon :

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait » Mark TWAIN 

"

 


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon
31/08/2017 : Victoire Swimrun Grenoble


» Consulter les archives

RSS