*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

14/07/2016

Altriman

posté à 06h37

Bonjour à tous, en attendant les résultats du GP D1 de Gray, voici l'avanture de 4 guerriers qui ont fait le déplacement dans les Pyrénées pour l'half altriman...

" Vendredi 08 juillet…Les Angles, au cœur des Pyrénées Orientales. Une partie de l’équipe du half de Hyères se rejoint dans une ambiance champêtre dont la quiétude est à peine troublée par un défilement de triathlètes convergeant vers le lac de Matemale.

Cette fine équipe est composée de quatre vitrollais : la désormais célèbre ½ ironwoman Stéphanie (C), Yann (P) qui ne se sépare plus de sa pompe de vélo fétiche (voir tome 1 – Chaud’Hyères), Pierre (M) et sa nouvelle casquette Zero3D et…moi.

Tous les quatre auréolés de notre finish à Hyères 15 jours plus tôt, nous retirons nos dossards, et la bouteille de rosée qui va avec, pour le half-Altriman du samedi 9 juillet.

Les averses orageuses sont passées dans l’après-midi et les grenouilles nous prévoient une belle météo au-dessus de notre terrain de jeu montagneux. Ceci pour le plus grand bonheur de Stéphanie qui nous abreuve de prévisions alarmistes depuis deux semaines.

Les organisateurs annoncent un peu plus de 400 triathlètes pour le half, le « full » Altriman n’a pas fait le plein et reste en-dessous de 200 malades mentaux.

Le départ du half est prévu à 8H30 dans le lac de Matemale, à 1500m d’altitude. Le parcours vélo qui suit déploie des trésors de paysages sur 90 km et pas moins de 4 cols pour 2000m de D+. Enfin, la CaP affiche un beau dénivelé de 400m pour s’élever au-dessus de la station de ski des Angles.

Dodo tôt à 21h00 pour Pierre et moi tout en haut de la station alors que Yann et Stéphanie restent en bord de lac dans leur camping-car…ils feront moins de globules rouge !

Une fois n’est pas coutume, je dors plutôt bien, sans trop de stress. C’est la dernière longue épreuve de la saison mais ce n’est pas l’objectif principal, place au plaisir des yeux tout au long de la course.

Le dring-dring matinal est positionné judicieusement trois heures avant le départ de la course afin de recharger le moteur en sucres lents…Pierre est plus pragmatique et saute du lit au dernier moment avec une T0 (i.e. transition dodo, enfilage de trifonction, petit déjeuner) en moins de 15min.

L’aire de départ est rejointe en vélo (300D-) et les tout juste 9°C me font frissonner. Les cyclojambes sont rapidement en place et l’interrogation principale réside dans le nombre de couches supplémentaires à revêtir en plus de la trifonction. Je fais le choix de rester léger, il fera chaud à la sortie de l’eau et le soleil sera bien présent pour nous sécher.

Le départ est donné un peu en vrac, certains sur la berge, d’autres les pieds dans l’eau.

Comme prévu, j’amorce les 1900m en mode « pause du midi aux Marettes » pour ne pas souffrir du manque d’oxygène et alimenter correctement mes petits bras qui moulinent dans l’eau à 19°C. A ma gauche, c’est un peu le bazar car le fond remonte vite et il n’y a pas assez d’eau pour nager. Je vois donc des triathlètes pédestres distants de quelques mètres en train de courir vers des eaux plus profondes dans la plus pure tradition des bébés tortues.

900m et première bouée, ça va bien, les appuis se renforcent et la vitesse de croisière augmente sur la deuxième partie.

T1 en courant pieds nus au milieu de la forêt jusqu’au parc. Les vélos de mes compères sont encore sagement suspendus. Je suis donc « en tête » du Vitrolles Team. Un bénévole m’annonce 55iem.

Ben ça alors, si on me l’avait dit au début de la course, je ne l’aurais jamais cru !

Le vélo commence avec une ascension sur une belle portion de macadam au soleil, il ne fait pas froid, même plutôt chaud.

Col de la Llose, avant de plonger au fin fond de la vallée sur une petite route de montagne aux virages traîtres qui n’en finissent pas. Difficile d’admirer le paysage, il faut scruter le bitume des yeux pour anticiper au mieux les gravillons et épingles à cheveux.

L’amorce du col de Creux est la véritable difficulté du parcours, ça grimpe de plus en plus sur une douzaine de km mais les paysages sont exceptionnels. La foule de spectateurs, majoritairement composée de vaches, reste stoïque au passage des triathlètes luisants de transpiration…quand je pense que Stéphanie avait peur d’avoir froid…

Un spectateur m’annonce 41iem.

Ben ça alors, si on me l’avait dit au début de la course !

Le basculement vers Matemale délie un peu les jambes puis le tracé est globalement plat/descendant avant d’affronter une dizaine de km terribles d’ascension avec des pentes jusqu’à 13% menant jusqu’au col des Hares.

Dernière descente prudente jusqu’à un virage où les graviers font chasser ma roue avant…rattrapage de VTTiste en fusant à gauche de la route…en même temps qu’un camion se matérialise à contresens. Hurlement de frein sur les jantes carbone bloquées et 10 mètres de gomme plus loin j’évite l’arrière de la remorque d’un cheveux. Gloups…je repose mes fesses sur la selle sans me retourner en entendant  la logorrhée éruptive du chauffeur chargée de noms d’oiseaux à mon égard. Là, j’ai vraiment vraiment vraiment eu chaud…

Le reste de la descente se fait à allure plus modeste avec quelques tremblements résiduels dans les bras.

Au croisement suivant, le signaleur m’annonce 31iem.

Ben ça alors, si on me l’avait dit au début !

Retour vers le parc sur un long faux plat montant en moulinant le plus possible pour préparer les cuissots à l’épreuve de CaP.

Vélo posé, je m’assoie un instant dans l’herbe grasse pour passer les running et gober un gel. Le mental est là, ça va être le fun ! Sortie du parc, 27iem.

Ben ça alors, si on me l’avait dit !

Les 10 premiers km sont essentiellement plats alternant bitume et chemins en forêt. Vers le 6iem km Yann me croise, on se tape dans la main. C’est un bon coureur et je commence à faire quelques calculs sur la possible diminution de mon avance. On verra, en attendant le rythme est bon, le palpitomètre dans la zone qui va bien, les muscles dociles et le moral au sommet.

Au dixième km, le parcours s’élève sur un sentier en terre pour rejoindre la station de ski des Angles. Ce sera ensuite du bitume jusqu’à la fin. On quitte les Angles en empruntant une côte d’un gros km à une bonne dizaine de pourcent. Les yeux rivés sur le goudron deux mètres devant moi, je ne lève pas la tête et continue à courir à petite allure…et à doubler les triathlètes option randonneurs.

Ravitaillement en haut de la côte et début de quelques crampes derrière les cuisses, protestation silencieuse mais douloureuse du corps qui en a marre de ces c…ies. Heureusement ça passe dans la descente. Demi-tour au lac de Balcère et retour « à bloc » vers le finish en croisant Yann au milieu de son ascension.

Conclusion dans le gymnase des Angles où on m’annonce 15iem !!

Ben ça alors !!!

Après une douche, je retrouve Yann réfugié à l’ombre en train de surveiller l’arrivée de Stéphanie…qui arrive peu de temps après son camelback sur le dos. Pour un deuxième half, s’attaquer aux Pyrénées, il fallait le faire : respect !

Pierre clôt le bal des finishers vitrollais, toujours impressionnant de calme et de sérénité en passant la finish line. On dirait qu’il n’a même pas forcé, sourire aux lèvres…avec sa, première, bière à la main !

La suivante sera prise tous ensemble en terrasse, embrassant les Pyrénées où le soleil décline sur cette splendide journée chargée de souvenirs. Dernier objectif de la saison bouclé pour moi, à l’exception d’un petit Sprint le jour de notre fête nationale…histoire de remettre un peu de rythme.

Les temps et classements des vitrollais par ordre d’apparition sur la finish line  :

Stéphane – 17iem en 5H42’14’’ – ben ça !!

Yann – 102iem en 6H30’46’’ – même pas pompé une seule fois

Stéphanie – 242iem et surtout 10iem féminine en 7H24’36 – grenouille météo qui voit de la pluie partout

Pierre – 278iem en 7H48’59 – m’en fout l’année prochaine je fais « le full »
 

Stéphanie, Yann, Pierre et Stéphane

Fans des Pyrénées au soleil "

Bravo à tous !!

 


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen 58... la suite !
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon


» Consulter les archives

RSS