*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

03/08/2014

XTerra Italie et qualif pour Maui

posté à 10h02

Nous voici de retour d'Italie avec quelques nouvelles du monde XTerra :

" Pour les amateurs de petites histoires sportives, voici un petit retour sur le XTerra Italie qui s'est déroulé dans les Abruzzes le 26 juillet.
Avec Jean Abbruzzese (un nom prédestiné ?!), qui a déjà obtenu sa qualification pour la finale à Maui dans la catégorie V3 à Xonrupt (Vosges), je tente l'aventure Italienne dans la catégorie S4 avec l'idée de jauger un peu le niveau en V1 pour l'année prochaine ;) ! Je regarde à tout hasard les temps de l'année dernière pour me faire une opinion, et après analyse, surprise, il y a peut-être un mince espoir de qualif, mais ça va être short... 6 slots sont annoncés dans ma caté, mais il est précisé que cela peut changer en fonction des participants... on verra bien !

Le séjour est au top. On est logé dans une villa en bord de lac à 2 km du départ de la course. Les paysages de montagne sont magnifiques, et le lac arrive dans le jardin ! C'est excellent pour la natation quotidienne. Avec une eau autour des 20°C la combinaison sera autorisée, on fera donc avec.
On commence par reconnaitre le parcours VTT. Sur le papier, c'est 30km avec 1500 D+, ça va faire mal. Sur le terrain, ça fait effectivement mal pattes ! En particulier après 5km de montée "raisonnable", on tombe sur une sacré bosse de 600D+ avec une pente moyenne de 12-13% dans les cailloux avec des passages avoisinant certainement les 20% ! Bref une bonne demi-heure d'ascension sans relâche est prévue, dérailleur tout à gauche !! Une fois au sommet c'est parti pour une magnifique descente, tout en single, dans la forêt et la prairie, un régal. Techniquement c'est ma limite, mais je passe partout en serrant les fesses, avec un gros appui sur la roue avant (détail important pour la suite) et la roue arrière tout en dérapage dans les épingles. Je me demande si c'est moi ou si la descente est quand même costaud ? Jean me confirme la deuxième hypothèse, ça me rassure !
Le lendemain, c'est parti pour la partie pédestre : 10km et 500D+. Là aussi ça ne va pas être de tout repos, mais on est là pour ça. Je trouve le parcours superbe avec pas mal de variations : des belles bosses (dont un sacré morceau avec un pourcentage rendant la course à pied impossible), quelques parties "roulantes", un passage dans le village historique de Scanno, des descentes bien pentues...
Le jour de la course, un certain Nicolas Lebrun, questionné par le speaker, dira au micro : "In Abbrozzo, there is no flat ! You know it and this why you are here !!"

On se dit que cette course est vraiment orientée nature ! On fait nos pronostics chronométriques avec un petit pari à savoir qui sera le plus près...
L'inconnue sera comme d'habitude, la météo. La semaine fut une alternance de pluie et de soleil avec des amplitudes thermiques considérables. On croise les doigts !

Vendredi : retrait des dossards. Environ 300 participants (c'est pas énorme). Il y aura deux vagues de départ. Jean est dans le première (avec les pros et les filles et les vétarans !) et je partirai dans la deuxième 10 minutes après. Beaucoup de frustration en pensant aux bouchons qu'il risque d'y avoir sur le parcours VTT... Mais bon, on fera avec. Le côté positif, c'est que l'on risque de faire une bonne partie de course ensemble avec Jean !

Ca y est, c'est samedi matin, le départ est à 11h. Au saut du lit je me jette sur mon téléphone pour voir la météo. Ils annoncent gris mais sec jusqu'à 16h !! C'est peut-être une bonne nouvelle, mais en levant les yeux au ciel je n'y crois pas une minute :(
En effet, 10h, on entre dans le parc à vélo, et les premières gouttes arrivent. Espérons que cela ne durera pas...
Départ ! La première vague s'élance sur un parcours un peu compliqué. On part 9 minutes après. C'est un peu le bazar, certains coupent le parcours (volontairement ??). Bon, sortie de l'eau, tout va bien, natation correcte, je prends le temps de m'équiper (gants, chaussettes) et saute sur le vélo : c'est parti pour 2 bonnes heures de pédalage. Mauvaise nouvelle, après 5', la pluie se remet à tomber et ne nous lâchera plus avant 17h. Bravo aux prévisionnistes...
Arrivé au pied de la fameuse grosse bosse, je rejoins Jean. On s'encourage et il me dit de ne rien lâcher et d'aller chercher ce fameux slot... Je lui donne rendez-vous un peu plus tard dans la descente !
Une fois la bosse avalée, je suis un peu en avance sur mes prévisions et j'attaque la descente. Mais alors là, grosse galère ! La pluie rend les chemins hyper glissants : une faute de trajectoire et je me prends un grand coup de selle dans les côtes, aïe, ça sens la fissure !! Je connais cette douleur, ça m'est déjà arrivé. Tant que les muscles sont chauds ça tient... on verra plus loin.
Les épingles sont de plus en plus glissantes, la roue avant qui m'avait sauvée pendant la reco n'accroche plus, c'est une savonnette. Une chute, une deuxième... il va falloir se calmer et ralentir un peu. Du coup je mets pied à terre sur quelques passages délicats pour ne pas agraver ma situation.
Ouf, je suis en bas et en un seul morceau. C'est reparti pour une deuxième ascension (plus courte que la première) et une autre descente bien glissante. Cette fois-ci je suis en retrard sur mon pronostic. Je relance et là misère : mon dérailleur s'est abîmé (problement dans une des chutes), je ne peux utiliser que les 3-4 pignons les plus petits ainsi que l'avant dernier. Pas pratique sachant que le dernier m'a déjà beaucoup servi et que ceux du milieu sont les plus utilisés... En alternant des périodes de sur-vélocité et de sur-braquet, je ne suis pas optimal... Un peu plus tard Jean me rattrape et on finit la partie VTT pratiquement ensemble.
On attaque le trail, on continue à s'encourager. Il ne faut rien lâcher. Les parties montantes et roulantes se passent plutôt bien. Je rattrappe du monde (que j'ai du laissé passer en vélo...). Au sommet je me dis que c'est bien parti, il reste une bonne descente est c'est fini. La fatigue est raisonnable et j'attaque la descente tambours battants mais horreur, mes côtes me rappellent à l'ordre ! A chaque secousse un peu violente, la douleur s'intensifie... Je serre les dents, l'arrivée c'est dans moins d'un quart d'heure, ça doit tenir. Dans les deux derniers kilomètres, je me fais reprendre par un concurrent direct (dans ma caté...) mais impossible de l'accrocher. Espérons que cela ne soit pas le concurrent de trop !

Voilà, c'est l'arrivée, 3h34' (en enlevant les 9' du départ). Jean arrive juste après en 3h46'. Le froid et les douleurs se font vite ressentir. L'organisation fournit des couvertures de survie, il pleut toujours. On ne trouve pas le ravito !! Rien à se mettre sous la dent. On récupère nos affaires couvertes de boue, on essaye de mettre ça à l'abri des les camions et on se met au chaud en attendant mon cousin qui devrait arriver 1h après. La question qui se pose : est-ce bon pour le slot ?? Ca devrait se jouer à pas grand chose...

C'est maintenant 18h. Tout le monde est arrivé, et la pluie s'est enfin arrêtée. On a fini par trouver le ravito tant convoité. En fait il était à 200m de l'arrivée, du côté des vélos. C'était très copieux (brochettes grillées, pâtes etc...) mais un peu caché. On attend avec impatience les résultats qui ne viennent pas. L'épreuve est magnifique, mais l'organisation italienne est un peu juste à notre goût !

Bon, 18h30, ils arrivent avec l'affichage. Je jette un coup d'oeil : Jean fait 2e de sa caté, pas de problème (mais à quelques secondes seuelement devant le 3e) et moi 6e de ma caté ! Reste à savoir combien de slots... On demande, mais personne ne sait. En tout cas ce qui est sûr c'est que c'est très serré car je suis seulement à 1'40" du podium en S4 (qui m'aurait assuré la qualif...).
Coté pari, je me retrouve à 18 secondes de mon pronostic !! Confiant de ma victoire, je me tourne vers mon cousin qui me fait déchanter en m'annonçant 6" d'écart pour lui !! C'est incroyable d'avoir pu donner des estimations aussi précises.
On finit enfin par trouver quelqu'un qui semble avoir des informations et qui nous dit que les slots seront envoyés par mail ! ... Mail que j'ai reçu 4 jours plus tard... YESSSSSS....

C'est donc parti, j'accompagnerai Jean à Maui !!

Olivier Brébant."

Prochain rendez-vous dans le Pacifique !

 

 

Tous les résultats


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen 58... la suite !
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon


» Consulter les archives

RSS