*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

29/03/2013

Une cyclo ? La Corima...

posté à 13h42

Le WE dernier, pendant que certains se démenaient sous la pluie d'Avignon, d'autres épongeaient leurs maillots vélo à Montélimar. Récit de Stéphane P.

"Bonjour les amis, 

Et voilà un petit compte-rendu de la cyclo « La Corima » d’hier à Montélimar. Une course de 141 km (2000D+) sous la pluie, légère au début, puis franchement forte à partir du milieu du parcours…et ma première cyclo !! 

Départ en queue de peloton pour éviter les esprits échauffés et les chutes de groupe qui arriveront malheureusement quelques km après la ligne de départ. 

Au bout de 500m, je tombe par hasard, au milieu des 1000 cyclistes, sur Laurent (Martinelli) et Laurent (Dunaime) qui ont décidé de faire la course ensemble. Ça réchauffe le cœur de se raccrocher à eux, au moins ça ne sera pas 141 km en solitaire sous la pluie. 

Le peloton s’étire peu à peu au fil des km et quelques petits groupes se forment. Le premier col, au bout de 10km environ, passe sans souci mais se finit dans les nuages. La descente se fait à fond car il a peu de virages et, malgré la route mouillée, le compteur est souvent au-delà des 50km/h. Après 30km de montée légère on attaque le col de Vesc, avec une belle pente sur les 3 derniers km. J’essaie de prendre un peu d’avance pour faire une « pause technique » en haut, un peu avant le premier ravitaillement, mais les deux Laurent me repassent rapidement. Je remonte sur le vélo et on se regroupe tous les trois au ravitaillement ; à côté de nous l’orchestre joue sous la pluie, plein d’entrain. 

On attaque la deuxième difficulté ensemble, ça passe facile. Après une descente sur une route bien glissante au cours de laquelle Laurent (D) nous met au moins 500m dans la vue, Laurent (M) et moi prenons les relais pour recoller. On passe devant le deuxième ravitaillement sans s’arrêter et on attaque le troisième col. Une montée interminable sur une toute petit route dans la forêt, dans les nuages (les cyclistes qu’on rattrape sortent du brouillard), dans le froid et avec tellement de buée sur les lunettes que je n’y vois plus grand chose. Heureusement ça monte longtemps et finalement ça réchauffe l’organisme. La descente suivante est technique et on y va tous les trois « très cool » pour assurer, en restant groupés. 

La dernière difficulté arrive à 30km de l’arrivée, un col à grimper mais avec une route large. Laurent (D) a un petit coup de fatigue et monte un peu plus tranquille. J’en profite pour refaire une pause au sommet (pourquoi est-ce que j’ai pris un thé et un café avant de partir ??? Je m’en veux encore !). Laurent (M) continue sur sa lancé et Laurent (D) en profite pour me redépasser. Je mets la gomme pour les rattraper en passant en trombe devant le dernier ravitaillement sans les voir ! Je me retrouve tout seul à tenir le rythme me plus soutenu possible pour essayer de recoller, sans savoir qu’ils sont en fait derrière moi !

Finalement ils me reprennent 10km avant l’arrivée, heureusement car je suis cuit et c’est le bonheur de pouvoir se mettre dans la roue un peu à l’abri (pas de la pluie malheureusement). On prend alors les relais et le compteur ne passe plus en-dessous de 40km/h. 

L’arrivée à Montélimar se fait avec une « surprise » de l’organisation : une pente de « beaucoup » de % sur 300m. Tout à gauche et en danseuse. Laurent (D) s’arrête et arrive de justesse à déclipser les pédales. Un spectateur me pousse sur une dizaine de mètres et j’arrive en haut avec des points lumineux dans les yeux. A côté de moi Laurent (M) est toujours présent.

On roule tous les deux en récupérant pour finir les deux derniers km et permettre de finir tous les trois mais finalement on passera la ligne d’arrivée à deux, Laurent n’arrivant qu’une minute après nous en ayant galéré pour monter la dernière côte « surprise » à pied sur la route mouillée.

Après avoir jeté le vélo dans la voiture et, enfin (!!), s’être changé dans des habits sec, le repas offert par l’organisation réchauffe l’organisme et permet de refaire la course en discutant. 

Et voilà pour cette première cyclo, c’est sûr j’y serai l’année prochaine. 

Un grand merci aux deux Laurent dont la présence à mes côtés a été rassurante et m’a permis de subir les conditions météo avec la philosophie nécessaire pour arriver jusqu’au bout !

A retenir :

1.       Une superbe organisation, des bénévoles partout sur la route

2.       De très beaux ravitaillements

3.       Une assistance technique en course avec des voitures suiveuses

4.       Un repas chaud et très complet à l’arrivée

5.       Un parc à vélo surveillé pour laisser le vélo pendant le repas à l’arrivée

6.       Un beau village d’exposants, sous la pluie malheureusement... 

Stéphane

"

 

 


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen 58... la suite !
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon


» Consulter les archives

RSS