*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

01/04/2010

Retour sur Abu Dhabi

posté à 12h32

Samedi 13 mars avait lieu le triathlon inaugural Longue Distance de l’Emirat d’Abu Dhabi. C’est avec honneur que je faisais partie de cette prestigieuse aventure.

 

En ce qui me concerne, ce triathlon consistait en une évaluation des efforts consentis depuis la reprise et en vue de l’IRONMAN d’Afrique du Sud le 25 avril. Ce dernier constitue mon premier objectif de la saison. Concrètement, j’espère y décrocher ma qualification pour Hawaii par un podium mais aussi et surtout d’obtenir ma première victoire sur la distance mythique.

 

Voici le résumé du déplacement :

 

J-3 : Levée aux aurores pour me remettre aussitôt du faible décalage horaire (+3h). Puis grosse séance à pied sur la célèbre Corniche, leur Promenade des Anglais façon arabe soit 2 fois plus longue et 1000 fois plus fleurie et composée de jets aquatiques à nul autre pareil. L’après-midi est consacré au retrait des dossards via une escapade dans la ville avec mon cycle. Après avoir eu l’occasion de perdre une dizaine de fois la vie sur leurs (auto)routes. Je profite de l’occasion pour jeter un œil à la start list. Hoouuuu, je n’aurais pas dû. Je me suis mis le moral dans les chaussettes…

 

J-2 : Levée encore plus matinal pour me préparer au réveil du samedi matin. Je m’élance vers la plage où aura lieu la natation. Il s’agit de la plage privée de l’Emirates Palace. Au passage, le monument est somptueux. A côté, l’Elysée et la Maison Blanche ne paraissent pas… L’eau est turquoise et à mon grand regret déjà chaude malgré l’hiver qui sévit dans le Golfe Persique (32° à l’ombre !). Un petit 1500m pour se remettre dans le bain… avec la Torpedo made by Kiwami.

 

J-1 : Je retourne vérifier la température de l’eau : Eh non pas de miracle, toujours à 24°, ça sent l’interdiction de nager en combinaison… Dépôt des vélos et des sacs transition comme sur un IRONMAN classique. Retour à l’hôtel et petite séance de rappel VMA l’après-midi, l’histoire de ne pas être frais.

 

Jour J : Après le petit déjeuner à base du gâteau énergétique GO 2, je rejoins l’aire de départ. Après le traditionnel gonflage des boyaux et l’installation des gels sur mon tube de cadre, j’entends le corps arbitral annoncer l’interdiction du port de la combinaison. Pas de chance, mon Europium restera dans le sac. Je pars à l’échauffement.

 

A 6h45’, le départ est donné pour 3000m en 2 boucles rectangulaires avec sortie à l’australienne. Je m’élance relativement rapidement. Et je suis au contact d’un groupe de 5 concurrents. J’effectue le 1er tour en leur compagnie. Je fais l’effort pour ne pas éjecter de ce groupe. La sortie à l’australienne m’est fatale. Le second tour est plus laborieux. Je me retrouve esseulé. Je m’extirpe de l’eau en 41’15’’ à la 33e place soit quelques 3’ de retard sur la tête, ce qui confirme mes progrès en natation. Car ceux de devant sont notamment Philip Graves et Bryan Rhodes, le premier cité étant sorti en tête au championnat du Monde à Hawaii.

 

Je fais comme à l’accoutumée une transition rapide et enfourche mon vélo pour les 2 allers-retours et demi proposés soit 200km de CLM en bec de selle. Le parcours est composé de longues lignes droites avec un demi-tour sur le Yas Marina Formula 1 Grand Prix. Grandiose !!! Je constate à mon grand regret qu’un groupe (peloton) de 19 unités est aux avant-postes. Le Top 10 sera difficile.

 

J’en termine avec la balade à bicyclette à 41,2km/h de moyenne soit 4h51’09 de selle SMP et 15 garçons remontés au passage.

 

Ma 2e transition est plus laborieuse. Le parcours pédestre de 20km est constitué de 2 allers-retours jusqu’à l’ « Heritage Village ». Contrairement à la partie cycliste, le public est massé le long du parcours et la population locale est plus chaleureuse que je ne l’aurais imaginé tout comme le soleil qui à cette heure de la journée vous rappelle à l’ordre. Je m’exécute en 1h13 tout rond comme prévu. Je franchis la ligne en 11e position. Devant, la victoire s’est jouée entre Eneko Llanos, Dirk Bockel et Rasmus Henning dans l’ordre d’arrivée. Pour ma part, je termine en 6h47’22 à quelques 12’ du vainqueur. Je mets dans l’ordre des disciplines 3’ + 6’ + 3’ de plus que le champion espagnol. Il reste encore beaucoup de travail avant d’accéder au sommet hawaiien.

 

                Je suis assez satisfait de ma prestation et de ma gestion de course. Je pense que c’est de bons augures pour l’objectif africain. D’ici là, il me reste à ce jour encore 15 jours d’entraînement acharné et une semaine de stage à nouveau en Espagne pour vous ramener une breloque de l’Afrique du Sud.

 

                Pour information, la course est retransmisse sur www.ironmanlive.com en direct. Comme l’Afrique est quasiment sous la même latitude (+1h), vous pourrez suivre la course en temps réel pour les lève-tôt. Départ de la course à 6h30, heure locale de Port Elizabeth. Sinon, il y aura une retransmission en différé sur Sport +.

 

@ bientôt

Simon

 


Autre news:
29/10/2017 : Trail de Belfort
16/10/2017 : Triathlon L de Bandol : le CR d'alain !
16/10/2017 : Triathlon de Bandol. L. Oct.2017
07/10/2017 : Tarifs tenues clubs saison 2018
02/10/2017 : Trail Gapen'cîmes
14/09/2017 :
12/09/2017 : Evergreen 58... la suite !
12/09/2017 : Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit
05/09/2017 : Duathlon Istres
31/08/2017 : 4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon


» Consulter les archives

RSS