*** C'est la rentrée, les dossiers d'inscriptions sont disponibles sur le site... ***

14/09/2017

posté à 22h21

Une bande de sportifs de Vitrolles a profité du week-end dernier pour enchaîner les activités physiques sur la Costa Del Triathlon en Espagne.

Le vendredi 08 septembre, Calella, localité de bord de mer ou règnent sans partage les vélos de chrono et les montres Garmin, voit débarquer le gang des CASCO pour deux jours et demi de stage de fin de saison.

Vite, vite, les affaires sont stockées dans l’hôtel et, après un pique-nique frugal sur la plage, les montures carbonées sont enfourchées pour une première sortie de 50km sous le soleil, la Méditerranée d’un bleu profond en arrière-plan. Quelques accélérations bien placées de Rémi mettent à mal le groupe qui s’étire dans l’unique col de la balade.

De retour à la case départ, c’est la piscine OIympique à ciel ouvert qui nous tend les bras pour une séance de 4000m. Deux couloirs rien que pour nous pendant deux heures, le luxe, nul besoin de terroriser une pauvre mamie adepte de la brasse lente pour faire de la place !

Clôture de la session sportive par un footing « appuyé » le long de la plage puis le clan vitrollais batifole en barbotant en thalassothérapie.

Le soir, c’est un ouragan(g) qui dévaste le buffet pantagruélique de l’hôtel…avant de sonner la trêve pour un dodo bien mérité.

Le samedi débute à l’aube par un footing à jeun où les calories dépensées sont largement comblées par le petit déjeuner qui suit.

Le moral s’assombrit pourtant à l’image du ciel chargé de nuages menaçants. Mais le gang « craint degun » et nous voilà repartis en vélo pour un grand aller-retour sur la côte. La première portion très passante et plate, ainsi que la menace pluvieuse, provoquent un schisme dans le groupe et certains font demi-tour. Normal, les jeunes IronMan ont peur de rouiller... Au jeu des abandons, ce sont Rémi et Stéphane (ben moi, quoi) qui résistent le plus longtemps avant de réaliser un demi-tour express sous une pluie battante qui rend la route (qui est sinueuse et très vallonnée) de plus en plus dangereuse.

Retour à l’hôtel, bien humides, pour une transition vélo-CaP dont la rapidité ne restera pas dans les annales mais qui réveille quand même de belles douleurs dans les quadriceps après la succession incessante de montées/descentes faites en vélo.

Ouf, fini pour cette grosse matinée, le gang peut dévaliser le buffet avant la sacro sainte sieste salvatrice. RdV est pris à 16H00 pour la séance de piscine…de 4100m…qui clôturera la journée (sans oublier la thalasso J).

Dernier dodo et c’est déjà reparti pour la CaP du matin (Yann et Stéphanie ayant succombé, telles de jeunes tortues, à l’appel de la mer pour une séance en eau libre). Dès les premières foulées, Rémi met tout le monde d’accord. C’est ensuite Bruno qui renchérit, relayé à la moindre faiblesse par Damien. Le footing tranquille à jeun se transforme en 4’30’’ au km…cool…

Nous récupérons les tortues qui arrivent à l’hôtel en combinaison (mais qui n’ont pas rouillé dans l’eau salée) et nous vandalisons le buffet :  il faut recharger les batteries pour une belle sortie vélo, le soleil brille, ça va être le top !

Nous partons derechef mouliner dans l’arrière-pays catalan sur les traces du parcours du half de Barcelone (qui se déroule en fait à Calella, c’est de la publicité mensongère…).

Yann me dépose littéralement à 300m du sommet de la première côte alors que je suis sans visibilité tant la transpiration ruissèle sur ma visière, ce qui n’est pas plus mal puisque je ne peux plus distinguer les insultes affichées par mon cardio.

Récup’ en descente puis attaque sur un faux-plat montant pour rejoindre les 7 km d’ascension que chaque membre du team CASCO monte à son rythme, les deux derniers jours ont laissé des traces et tout le monde pédale en silence jusqu’au sommet. Le retour se fait à l’allure caractéristique du triathlète, tout dans la finesse : à bloc 10min, puis récup’ en rigolant avant qu’un nouveau malade ne relance sans prévenir…

Pas assez de temps pour la transition CaP car l’heure du retour à la maison approche à grand pas. Nous nous limitons donc à une douche et au pillage en bande organisée du buffet avant de remettre le cap sur l’étang de Berre.

Et voilà, malgré un samedi bien humide, tous peuvent s’enorgueillir d’être finisher du stage. Spéciale dédicace à Amandine qui n’avait pas fait une sortie vélo de plus de 40km depuis un an et qui s’est accrochée tout du long !

Place à un peu de repos avant de reprendre les entraînements du club avec motivation.

Rendez-vous pris en 2018 ?

Le gang des CASCO

 

 


12/09/2017

Evergreen 58... la suite !

posté à 18h45

Bon pour être complet, voici le récit d'Agnès, la troisième vitrollaise alignée au départ de ce triathlon hors du commun :

"

Nous y sommes, la semaine de mon premier triathlon.

En discutant à gauche, à droite, j’ai compris que je n’avais pas choisi le plus simple, pas grave c’est plus fun, quitte à souffrir autant souffrir sur un beau….

C’est déjà la loose me voila à avoir mal à la gorge avec de la fièvre dès le lundi.

Évidemment je suis suspectée de développer le syndrome pré-compétition bien connu des sportifs...ouf, la perte de ma voix écartera ce diagnostique et ravira mon entourage pour ce silence :-)

Nous voila samedi, nous partons pour Chamonix, pas très sereine au vu de la météo attendue et de mon état, pas grave nous verrons bien.

Au final pas de surprise, un déluge s’abat sur Chamonix, un froid de canard, pinaise le doute s’installe...j'entends que l’eau est à 11 degrés, qu’il se peut que la nat soit remplacée par de la course à pied, hey cela serait bien, ça !!!

 

[Lire la suite...]


12/09/2017

Evergreen58 Félicitation à Agnes , Olivier et Benoit

posté à 10h44

1er Triathlon et un podium pour Agnès 2ème 4h49, Olivier 2ème 3h49, Benoît 50ème 5h36.

Retour sur la course Olivier

" Samedi matin, départ 8h de la côte bleue en direction de Chamonix pour participer à l'evergreen58. C'est un triathlon original, avec 1500m de natation dans un lac d'altitude, 50km de vélo de route avec 1500m de D+ et un trail de 13km et 870m D+ pour finir. Après environ 5h de voiture passées sous une pluie battante nous arrivons sur le site. Il pleut, il fait froid et les gars sont en train de faire la version longue (4000m nat + 190km vélo + 42 km trail). Des conditions dantesques pour une telle épreuve... à tel point que l'organisation a réduit le trail à 10km ! Bref on croise les doigts pour que le lendemain la météo soit un peu plus clémente pour nous... surtout que pour Agnès c'est son premier triathlon ! un sacré baptême...
Dimanche, debout 5h... la pluie s'est arrêtée, c'est déjà ça ! Petit déj et on saute dans la navette qui nous mène sur le lieu de départ, le lac Champex en Suisse à 1500m d'altitude. Après 1h30 de navette sur de petites routes sinueuses on débarque et le speaker nous annonce les festivités : température de l'air 6°C, température de l'eau 12,8 °C (ça va donc nager, car le règlement interdit la nat si inférieur à 12..), mais la natation sera raccourcie à 750m. Ouf ! On retrouve Benoît et son frère Nicolas, c'est cool, on essaye de se rassurer mutuellement en parlant de nos diverses expériences ! 9h30, la cloche signale le départ ! La horde pas trop sauvage d'une centaine d'individus s'élance timidement dans une eau aussi lisse qu'un miroir. C'est magnifique. Contrairement à nos craintes la natation se passe plutôt bien pour nous trois, entre 10'30" pour les plus chanceux et 17'30 pour les plus courageux ;-) On enchaine avec le vélo. Une première descente d'une vingtaine de
minutes où le froid se fait vraiment ressentir. C'est le moment qui m'a le plus fait souffrir je crois... On est tous bien couvert, mais les extrémités ont quand même du mal à bouger. Vivement les premières montées pour se réchauffer.
Les pentes arrivent. Montée de col de la Forclaz en Suisse... C'est raide ! Le GPS annonce  régulièrement 12-13 % avec même des portions à 16% !! Mais ça passe. J'ai la surprise de faire le vélo derrière la voiture ouvreuse... drôle d'impression mais vachement fun :-). Cela ne sera que pour un temps car je me fais reprendre dans la deuxième (etdernière) ascension du jour, mais ça roule trop vite pour moi, pas possible de m'accrocher... Les descentes sont belles, rapides(régulièrement à plus de 70 hm/h), l'asphalte lisse, un régal car le froid a disparu et les premières éclaircies pointent !!
Arrivé sur Chamonix, C'est la transition... c'est parti pour la CaP. Les arbitres s'assurent que tout le matos obligatoire est dans le sac et go ! Après 2km de plat sur un joli sentier, on attaque une superbe partie de trail nature : une grosse bosse de presque 900m de D+ sur 4 ou 5km qui nous amène au pied de la mer de glace ! Spectaculaire !! Arrivé au sommet on m'annonce la tête à plus de 5'... pas la peine de prendre des
risques cela ne sera pas possible de revenir. Il ne reste plus qu'à gérer une longue descente de 6 km avant d'arriver sur le stade. Après un peu moins de 4h d'effort je franchis la ligne d'arrivée ou Nicolas nous attend appareil photo à la main : super cool ! On attend Agnès et Benoit qui ne tarderont pas trop. Au final, malgré les angoisses météorologiques, la chance nous a souris et ce fut une superbjournée. Cette aventure hors norme. Une épreuve à découvrir pour tous es
amoureux de triathlon nature !  Rendez-vous l'année prochaine ??


Reour sur la course Benoit

Dimanche matin on prend la navette à Chamonix qui nous au bout 1h30 de bus a champex lac en suisse A la sortie du bus ca pique 5 degrés in est a 1500m Température de l'eau 12.8 degrés l'organisation décide de réduire la natation a une boucle de 750m 9h00 apres un petit échauffement a sec Agnès Olivier et moi enfilons la combinaison 9h30 le départ est donné je me suis mis dans le premier tiers Je sors en un peu de plus de 13 min A la transition je prend le temps de me sécher il fait froid Allez hop sur le vélo on commence par une descente de 11km en virage en épingle sur une petite route et ensuite les choses sérieuses commence le col de la Forclaz en Suisse on passe par des petites routes pour couper la route principal les pourcentages s'élève jusqu'à 14% sur le dernier tiers du col Ensuite descente jusqu'à la frontière pour entamer le col des Montets ensuite descente jusqu'à Chamonix je dépose le vélo au bout de 2h35 transition rapide contrôle du matériels obligatoire pour la partie cap et c'est parti 3km de plat avant d'entamer les 860 m' de d+ j'ai les jambes un peu dure mais le paysage est superbe Arriver au Montenvers on pars pour 7km de descente et voila après 2h30 je franchis la ligne Heureux De l'avoir boucler en 5h26

 

Photos


05/09/2017

Duathlon Istres

posté à 13h38

Dimanche 3 septembre, c'est déroulé le duathlon jeunes d'Istres où 2 de nos jeunes triathlètes (  Théa et Randy ) se sont rendus.

Malgré la coupure de 2 mois de vacances, Randy nous revient avec une belle 8 ème place au scratch et une 6 ème place garçon, quand à Théa, elle terminé avec une 10 ème place au scratch et 3 ème féminine.

Bravo à nos deux jeunes et félicitations à Théa pour avoir fait briller les couleurs du club sur le podium pour les jeunes.

 


31/08/2017

4e étape du GP D1 FFTRI : Quiberon

posté à 12h00

Ce week-end se déroule la quatrième étape du grand prix de première division de triathlon à Quiberon. Notre équipe sera composée pour l'occasion de Thomas PIETRERA, Théo DEBARD, James CHANTLER, Emmanuel LEJEUNE et Mathieu PAGANINI.

Bonne course et bon courage pour se long déplacement !

 

 




» Consulter les archives

RSS