*** Bon été à tous ***

18/07/2016

En route vers de nouvelles aventures

posté à 09h41

Voilà c'est fait, le déménagement clôt nos 8 années Vitrollaises. Une belle page se tourne pour nous avec la découverte d'une magnifique région, d'une chaleur humaine bien loin des clichés (autant de soleil dans le ciel que dans le coeur des gens) et d'une aventure associative/sportive enrichissante et palpitante.

Un grand MERCI à tous pour toutes ces années et pour vos marques d'affections lors de nos derniers jours dans le sud.

Malgré la distance, nous garderons un lien fort avec vous, en descendant vous voir et en vous accueillant avec plaisir dans le NOOORD... Comme vous pouvez le voir sur la photo, on a remonté le soleil avec nous, donc n'ayez crainte !

Maintenant, à chacun d'écrire la suite de son aventure...

Claire & Hervé

 


16/07/2016

Grand prix D1 Gray

posté à 22h21

De retour de Gray, voici un petit mot de Mathieu Paganini, capitaine de l'équipe de D1 :

"

L'équipe au départ:

Jocelyn Mourier, Théo Debard, Thomas Pietrera, Raphaël Serrapica et Mathieu Paganini

Il n'y a pas eu de miracle cette étape a été très compliqué tout comme les 2 premières:

Jocelyn réalise une très bonne natation 11ème temps ce qui lui permet d'accrocher le premier pack à vélo formé d'environ 40 athlètes A pied c'est plus difficile,  de retour d'une blessure au talon il ne peut tenir le rythme des meilleurs et se fait rattraper par quelques athlètes du 2ème groupe et termine à une honorable 50ème place.

Jocelyn: "Je suis très satisfait de ma natation, j'ai réussi à prendre un bon start et prendre les bons pieds, le vélo n'a malheuresement pas fait la différence et on rentre à la fin de la partie cyclisme avec un gros pacquet de 40 et je savais qu'avec mon niveau à pied actuel la fin de course allait être difficile" 

Derrière c'est plus compliqué Thomas progresse par rapport aux 2 premières étape mais la différence avec les meilleurs athlètes et encore notoire, il franchit la ligne en 65ème place ( 69éme en natation, 83ème en vélo et 63ème a pied)

Thomas: " Je suis assez déçu de ma course même si ça reste ma meilleure place sur une étape D1, j'ai subit la course tout le long  et j'ai pas réussi à reproduire les sensations ressentis à l'entrainement. Ma formation militaire à Rochefort me prend beaucoup de temps et j'ai peu de repos, je manquais sans doute de fraîcheur aujourd'hui.

Raphaël prend la 3ème place de l'équipe à la 70ème place.

Le classement par équipe est réalisé par l'addition des 3 meilleures places de chaque club, avec une 50ème, 65éme et 70ème place c'est donc la 16ème place pour Vitrolles Triathlon avec 185 points. C'est le meilleur total points pour l'équipe mais encore insuffisant pour inquiéter les autres équipes du Championnat.

Théo et Mathieu après une natation difficile sortie en fin de groupe ont été contraint à l'abandon trop esseulé et trop loin de la tête de course.

Théo: " Après ma victoire au triathlon des sucs le week end dernier, je prenais le départ confiant, mais dès le début de la natation j'ai senti que je manquais de force et j'ai souffert d'hypothermie avec une natation sans combinaison impossible de faire mieux aujourd'hui.

J'espère faire mieux à Quiberon pour la prochaine étape et pour le triathlon du 31 juillet à l'Alpes d'huez."

Résultat étape: https://crdev.blob.core.windows.net/files/13707.pdf

Résultat final sur cette étape: 16ème sur les 16 équipes engagés et donc 16ème au général après la 3ème étapes: https://crdev.blob.core.windows.net/files/13708.pdf

 

Une vidéo résumé de l'étape peut être vu ici: http://dai.ly/x4kbfmy

L'écart se creuse avec la 13ème équipe Versailles et première non reléguable, le maintien en D1 s'éloigne.

Prochaine étape la presqu'île de Quiberon en Bretagne sur le même format: Sprint individuel 750 mètres de natation 20km de vélo en 5 boucles et 5km à pied.

"

 

 


14/07/2016

Altriman

posté à 08h37

Bonjour à tous, en attendant les résultats du GP D1 de Gray, voici l'avanture de 4 guerriers qui ont fait le déplacement dans les Pyrénées pour l'half altriman...

" Vendredi 08 juillet…Les Angles, au cœur des Pyrénées Orientales. Une partie de l’équipe du half de Hyères se rejoint dans une ambiance champêtre dont la quiétude est à peine troublée par un défilement de triathlètes convergeant vers le lac de Matemale.

Cette fine équipe est composée de quatre vitrollais : la désormais célèbre ½ ironwoman Stéphanie (C), Yann (P) qui ne se sépare plus de sa pompe de vélo fétiche (voir tome 1 – Chaud’Hyères), Pierre (M) et sa nouvelle casquette Zero3D et…moi.

 

[Lire la suite...]


06/07/2016

WE victorieu

posté à 15h24

En ce début de vacances certains ne chôment pas ! Nos athlètes de l'équipe 1 s'illustrent :

Thomas P. participait au triathlon sprint du millésime prés de La Rochelle qu'il remporte

Résultat ici: https://triathlonmillesime.com/
 

Théo D. quand à lui gagne avec près de 4 minutes d'avance le Triathlon S des Sucs organisé par tryssingeaux

Résultat ici: http://chronospheres.fr/evenements/detail_resultats/Tri-des-Sucs-48/179
 

Les vitrollais brillent sur tout les fronts.

En attendant l'étape de D1 sur Gray le 14 juillet où cela risque d'être un peu plus dur !

 


28/06/2016

Chaud'Hyères

posté à 22h32

Le récit de Stéphane P. toujours aussi palpitant... Profitez !

" Le dimanche 26 juin, une majorité d’athlètes vitrollais s’alignaient au départ du CD de Manosque. Et pendant ce temps…Sept sportifs du même club faisaient sécession en restant sur les bords de notre chère Méditerranée, dans le Var, pour le LD de Hyères.

Parmi eux : Pierre (M), Guillaume (S), Pascal (H), Patrice (B), Yann (P), Stéphanie (C) et moi. Une mention toute spéciale pour notre charmant couple Stéphanie et Yann qui tentent l’aventure d’un premier LD !

Le samedi soir, le soleil déclinant continue à chauffer les salins d’Hyères, heureusement parcourus par un petit Mistral salvateur. Nous sommes attablés entre les  2 camping-cars devant nos assiettes de pâtes, de riz, de crudités. A chacun ses manies alimentaires, mais la gastronomie n’est pas franchement présente. Tout le monde y va de son petit conseil pour le lendemain…on voit bien que Stéphanie se demande dans quelle galère elle a mis ses baskets…

A l’issue d’une nuit peu rafraîchissante, tout le monde converge vers le parc à bicyclettes. La mer est calme, sa surface bien lisse car le vent annoncé ne s’est pas encore montré. Le cliché souvenir étant pris, l’échauffement natation commence dans une eau fraiche (19°C) et limpide, les champs de posidonies sous-marins s’étalant à perte de vue.

Le départ est donné à 8H00 pile pour 1900m. La plage est large et la bataille habituelle n’a lieu qu’à la première bouée. 29 minutes plus tard (oui, oui Hervé, c’est vrai !), je foule le tapis rouge, jette la double peau néoprène et enfourche le cyclojambes, en tête des vitrollais. C’est parti pour une centaine de km, adieu la fraîcheur aquatique car le soleil darde déjà sur le parcours.

30km plus loin, Pascal me dépose avec un mot d’encouragement au passage. Mais que met-il dans son bidon pour rouler aussi vite ? Je m’accroche pour le garder en visuel, mais, 10km plus loin, je change de stratégie et soulage la pression sur les pédales pour ne pas exploser en vol. Ca commence à bouillir sous le casque, heureusement je n’ai pas pris la visière intégrale mais une paire de lunettes classiques.

Plus loin derrière, Yann a crevé et se bat avec une valve récalcitrante et un boyau de secours…crevé lui aussi…il va devoir regonfler périodiquement.

L’ascension de Notre-Dame des Anges se fait essentiellement à l’ombre mais je ruisselle de transpiration et puise constamment dans la réserve d’eau. Heureusement le ravitaillement est idéalement situé pour refaire le plein.

Et Yann pompait…

Descente mal pavée suivie d’une séance de montagnes russes dans les lotissements de Collobrières, plusieurs passages à 14/15%, dur pour les quadriceps qui brûlent à chaque relance.

Col du Babaou avec une belle route à 5% et une descente rapide mais dangereuse, d’ailleurs Patrice reviendra avec un rétroviseur sous le bras, souvenir d’un virage un peu large…il a eu de la chance.

Le retour se fait sur une portion plutôt plate accompagné par un vent qui s’est levé, de face, of course.

Et Yann pompait…

Le vélo retrouve sa place : chaussettes, baskets, lunettes, casquettes et « go » le triathlète !

Le soleil est cuisant. Une première boucle dans les salins où l’ombre est parcellaire. Je me sens plus dans le rôle de l’œuf au plat que du coureur de fond.

Au loin j’aperçois la casquette jaune (comme un œuf) de Pascal: objectif verrouillé, il faut le reprendre ! C’est chose faite au 4iem km au moment où nous attaquons la partie sur la plage, les pieds s’enfonçant dans le sable à chaque foulée et rendant l’effort particulièrement éprouvant.

Les ravitaillements se succèdent avec, à chaque fois, un gobelet pour étancher la soif et un deuxième directement sur la tête/nuque pour apaiser le feu qui s’abat du ciel. Les points d’arrosage sont multiples et plus que bienvenus pour calmer les ardeurs d’Hélios.

Et Yann  pompait…

Au dixième km, je rattrape la première femme et resterai avec elle jusqu’à la finish line, échangeant les relais et se protégeant mutuellement du vent qui souffle fort sur le retour, de face of course.

Conclusion en 5H19’, suivi 12’ plus tard par Pascal en 5H31’.

Nouvel arrivage groupé de Vitrollais avec Patrice et Guigui dans la même minute en 5H59’.

Aucune nouvelle de nos trois autres comparses, même si nous les avons vu débuter le parcours pédestre. A l’horizon, on ne voit rien venir, il n’y a que le soleil qui poudroie comme dirait Sœur Anne (La Barbe Bleue de Charles Perrault pour ceux qui connaissent…).

Voilà Stéphanie et Yann, main dans la main (une petite larme ?) en 6H33’.Pierre complète les 100% de finishers vitrollais en 6H53’.

Les rayons lumineux frappent toujours intensément et tout le monde trouve refuge à l’ombre de la tente judicieusement installée par les organisateurs…Stéphanie a du mal à manger (un coup de pompe ?) et s’interroge sur la pertinence de son prochain half…mais elle changera vite d’avis !

Dans deux week-ends, la fine équipe se ressoude, presque au complet (Pierre, Yann, Stéphane et Stéphanie, oui, oui, elle va revenir, c’est sur !!!) pour le half-Altriman dans les Pyrénées. Il y aura peut-être moins de chaleur, mais il faudra pomper de l’oxygène à 1500m !

"

 

 




» Consulter les archives

RSS